Cuisiner au bois dans la cheminée ça vous dit ???

Pour bien cuisiner dans une cheminée il faut un élément de base dés plus important : le Bois !!

Les bois durs sont connus pour la beauté de leur combustion : on qualifie ainsi le bois des arbres feuillus comme le hêtre, le chêne, le frêne, le merisier ou l’érable. Tous ces bois ont des pouvoirs calorifiques similaires mais diffèrent par leur type de combustion :
le frêne, par exemple, brûle en faisant des étincelles et de petites flammes.
Le bois de chêne produit des braises qui durent longtemps, mais il demande un gros apport de température pour éviter la production d’acide tannique qui pourrait noyer le bois.
Le bouleau est un bon bois : il se distingue par une belle flamme bleue mais brûle plus vite que le bois de hêtre.
Le Hêtre, ce dernier est le champion des beaux feux. Il s’allume facilement, dure longtemps, produit beaucoup de braises et passe pour le bois de chauffage par excellence…
Les bois tendres d’épineux comme l’épicéa, le sapin, le douglas ou le pin brûlent rapidement. En raison de leur forte teneur en masse sèche, ils sont tout indiqués pour l’allumage du feu. De plus, ils crépitent et dégagent une bonne odeur.

Détail IMPORTANT, peu importe l’espèce de bois : il doit être exempt de tout traitement. Dans le cas contraire, la combustion peut émettre des produits nocifs….. merci a « finoptim « , une jeune société qui a eut « l’envie de repenser le chauffage au bois, de lui conserver toute sa noblesse mais en lui forgeant un nouvel écrin, à la fois plus performant et raffiné «  pour les précisons https://finoptim.eu/entreprise/

Pour Cuisiner dans une cheminée vous l’aurez compris il faut des bois durs, du Chêne, frêne, charme, hêtre et orme.
Ils ont une puissance calorifique optimale. Les bûches se consument plus lentement et produisent de la chaleur sur une durée plus longue. Ils permettent d’avoir d’abondantes braises et prolongent la production de chaleur.

Donc ce sont ces bois qui vont nous intéresser pour cuisiner dans une cheminée 
Aussi, un autre élément important, le « contenant » le meilleur étant la fonte !!
On trouvait déjà dans les cuisines antiques des formes de marmites comme le lébès grec, gros bassin de métal de forme presque sphérique, ou l’olla romain. Ces récipients à tout faire servaient déjà notamment à cuire la viande ou les légumes et à conserver les fruits. Plus tard, la marmite sera même couramment utilisée pour faire la lessive. Le mot marmite apparaît pour sa part au XIIe siècle dans la langue française pour désigner le contenu dissimulé sous le couvercle qui mijote. Aussi large que haute, de forme cylindrique et munie deux anses latérales, elle dispose d’un couvercle, contrairement au chaudron qu’elle remplace. Tout comme le faitout (plus bas), le rondeau, la huguenote (sur pieds) et le pot-au-feu (plus haut), elle fait partie des “vaisseaux de cuisine”, ces grands récipients qui apparaissent après la Révolution. Il lui faudra encore attendre la fin du XVIIIe et le milieu du XIXe siècle pour quelles se démocratise a tous ..pour connaître son heure de gloire avec l’arrivée de la fonte et des fourneaux.
Merci à la société Dehillerin, qui vend des ustensiles de cuisine depuis 1820, pour ces précisions historiques https://www.edehillerin.fr/fr/blog/un-peu-d-histoire/on-trouvait-deja-dans-les-cuisines-antiques-des-formes-de-marmites
Les « marmites » en fonte ont fait leurs preuves en matière de robustesse, chauffe, résistance et répartition de la chaleur et leur facilité d’entretien !!
Longtemps considérées comme « un peu vieillottes » elles font leur retour dans nos maisons face au constat de la nocivité des ustensiles inventés ces dernières années (teflon and co !!) et leur robustesse peu fiable !! #obsolescence
Aussi, on entretien pas la fonte de la même façon que ces ustensiles « modernes » que l’on badigeonne de produits chimique et qu’on frotte avec des « gratte gratte » à outrance !

AUCUN produit chimique, aucun produit vaisselle , rien , on rince les restes d’aliments avec de l’eau et un journal
Auparavant dans les campagnes , on faisait réchauffer ces « restes » avec tous les autres restes, les épluchures, résidus de céréales pommes de terre, maïs, betteraves, courgettes, navets, raves, choux-raves, rutabagas, pommes, son, remoulage ) que l’on appelé « Bacade » et qu’on donné aux cochons , ou simplement aux poules ou avec du pain rajouter et de l’eau que l’on faisait chauffer pour la gamelle du chien )
Donc, vu que je suppose que tu n’as pas forcement de « Dédé » qui grouine dans le jardin, beh la journal et compost ou journal et poubelle pour enlever les restes!!
On rince à l’eau claire , on essuie bien avec un chiffon qu’on réserve à cet usage et après on graisse l’intérieur et le dessous du couvercle avec une graisse (canard, saindoux, suif…) , du journal et beaucoup d’huile de coude et on frotte avec du foin pour absorber les surplus de graisse et on refini avec un journal ..Bon, ok , comme pour « Dédé » le cochon, vous n’avez pas tous du foin à portée !!
Donc, tu peux la frotter avec une luffa , squelette de légumes d’origine végétale, cette éponge naturelle venue d’Egypte, ne « raye »pas et en plus pousse très bien sous serre, dans nos régions !!
Cerise sur le gâteau elle va au compost …. elle ne pollue pas !!
Si tu n’en à pas c’est ici https://unvilainpetitcanard.fr/boutique/eponge/eponge-vegetale-luffa-loofah/
Bon, tu comprends peut être maintenait pourquoi autrefois on gardé précieusement les journaux ?
Ils avaient plein d’usage …. On emballé, le poisson, les fleurs , les légumes sur les marchés avant qu’il y ait 1201215544 normes sanitaires voir parfois « on s’essuyer « le derrière !! Carrés découpés, suspendus à un crochet ou une ficelle que l’on trouvé dans les toilettes que l’on appelle » toilettes sèches » …
Mais on ne peux plus le faire de nos jours à cause de la nature du papier et de la composition de l’encre …

Au passage , Merci au papa de mon super assureur Assurances Arnoux de Riberac de me garder précieusement ces journaux https://www.generali.fr/agence/arnoux-assurances-riberac/aquitaine/assurance/
euh …nnan je n’ai aucun sponsor, aucune subvention quelconque, juste que quand on travail avec de bon professionnel, il faut les citer … on s enfiche au final de l’enseigne « rouge » ou « bleu » et savoir remercier ceux qui vous rendent des services, c’est on ne peut plus normal !!

Bon, on revient à nos cocottes:

Idem, si vous avez une cocotte abimée, rouillée , point n’est besoin du produit miracle chimique : du journal et du sable et encore beaucoup d’huile de coude et un peu de » paille de fer » pour les finitions !!
Après on rince, on essuie bien et on graisse avec ..du papier journal de la graisse et beaucoup beaucoup d’huile de coude , on répète plusieurs fois cela pour la « culotter » (Après je vous connais l’adresse de Rebouteux pour la tendinite ……………………..si vous voulez !! )
Colotter ?,euh beh c’ets quoi ?? Le culottage va permettre de remplir les cavités microscopiques de la surface métallique qui, ainsi, deviendra lisse. Les aliments risquent moins de brûler et d’attacher, et votre cocotte, marmite ou tourtière en fonte sera beaucoup plus résistante à la corrosion.

Ici, une tourtière aux poireaux dans une tourtière et jambon braisé sur plat en fonte sur trépied

On fait doucement chauffé devant le feu en tournant la tourtière pour faire monter/cuire la pate, cette dernière montera/cuira de façon inégale si vous ne tournez pas régulièrement (ici sur la photo la tourte au poireaux est déjà faite, la tête de linotte que je suis a oublié de prendre une photo avant sa cuisson #photosoubliés )
Une fois que nous avons plein de braise, poser la tourtière directement sur les braises et mètre aussi de grosses braises sur le couvercle, avec une pince ! On étale bien ces braises sur toute la surface du couvercle avec la pince ou la petite pèle à braise et on les attise avec l’attisoir  ! ( bon là, j’ai mis des braises juste pour la photo car comme dit précédemment #photosoubliés,
Vu que vous avez été sage et patient de lire jusqu’ici, je vous partage une savoureuse recette Périgourdine , » Tourtière au poulet et aux salsifis » :
https://www.youtube.com/watch?v=LrRtt1iMa3Q&t=181s
Et si vous voulez en savoir plus sur la « cheminée, son histoire et ses accessoires », des passionnées vous l’explique ici : http://www.authentic-antiques.com/bonasavoir_Cheminees_elements-accessoires-anciens.html

Dans ce modèle de tourtière ancienne, le couvercle est fait pour recevoir les braises pour une chauffe d’en dessus et d’en dessous
D’où certaine « cocotte » qui ont un couvercle plat pour cuisiner sur les cuisinières, gazinières voir sur les plaques à induction (là, je reste septique ….) !!
Une cocotte à couvercle plat réserve d’eau et à picots intérieurs, on met de l’eau dans le couvercle un fois la cocotte fermée , l’eau chauffe et maintien la chaleur de manière homogène . Cela évite aussi que les aliments s’accrochent quand on fait un plat mijoté relativement long !
Alors, si vous voulez acheter une bonne cocotte en fonte cette précision vaut son utilité !!

Impossible hélas de trouver dans ma marque préféré « le creuset » , des cocottes de ce modèle .. C’est donc, Manuprincecharmant (mon ange de mari si tu ne suis pas !!) et ma belle maman préférée qui m’ont trouvé ces cocottes de la marque Française « Invicta » , cocottes qui sont apparemment d’un très bon rapport qualité prix
Je suis consciente qu’elles ne dureront pas autant que mes marmites anciennes et « ma tourtière » mais, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a non ??

Aprés, pour ne rien gaspiller tu peux faire énormément de choses avec la cendre de chêne :
1. Comme bain à poussière pour oiseaux Placez les cendres dans un lieu où seuls les oiseaux peuvent se rendre. Les bains à poussières leur permettent d’éliminer les parasites sur leurs ailes. Et ça marche aussi pour les poules.
2. Pour protéger vos rosiers des limaces Étalez les cendres en un cercle large autour de chaque pied de vos rosiers. Elles dissuaderont les escargots et les limaces de s’en prendre à vos plantes. vous pouvez aussi utiliser la poudre de coquilles d’oeufs pour cela : https://www.unvilainpetitcanard.fr/recettes-avec-des-coquilles-doeufs-si-si-si/
3. Pour fertiliser le compost Mélangez les cendres de bois à votre compost en petite quantité. Elles l’enrichiront. Mais n’en mettez pas trop afin de ne pas le rendre trop acide. Votre compost va adorer ça !
5 Engrais Naturels et Gratuits : Pour des Plantes en Super Forme.
6 Comme engrais pour votre pelouse Les pelouses adorent les cendres qui sont riches en nutriments. Les cendres de bois contiennent 10 à 25% de calcium, 1 à 4% de magnésium, 5 à 15% de potassium et 1à 3% de phosphore. Un cocktail parfait ! Saupoudrez-en directement sur la pelouse en petite quantité.
7. Comme nettoyant multi-usage Mélangez des cendres avec de l’eau pour former une pâte. Avec une éponge, vous pouvez récurer la vaisselle encrassée et nettoyer le plan de travail. Vous pouvez aussi frotter cette pâte sur la vitre de votre poêle à bois ou celle de l’insert de votre cheminée. Ça marche également pour les traces laissées par les verres sur les meubles en bois. Vous pouvez aussi utiliser cette pâte pour polir et faire briller les objets en argent. Attention, ce mélange est abrasif. Utilisez-le donc avec précaution et pensez à mettre des gants de protection. Les effets de la cendre sur la peau peuvent être irritants.
8. Comme fertilisant pour les tomates : La cendre est riche en potasse, calcium et silice. Et les plants de tomates adorent ça ! Mettez un peu de cendres à leurs pieds pour les aider à pousser. Les plantes, comme la morelle noire, l’apprécient aussi.
9. Contre le verglas Ça glisse devant chez vous à cause du verglas ? Mettez un peu de cendres sur ces passages glissants. Il en faut peu pour que ce soit efficace et éviter la chute. Bien pratique si vous avez des marches devant la porte.
10. Pour faire fondre la neige rapidement La cendre est aussi très efficace pour faire fondre la glace rapidement et surtout va beaucoup moins bruler le sol que le sel …Pourquoi ? Car la cendre est naturellement alcaline, ce qui fait fondre la neige. Et s’il y a un rayon de soleil dehors, la couleur foncée de la cendre génère encore plus de chaleur ce qui fait fondre la glace encore plus vite.
11. Contre la prolifération des algues La cendre empêche les algues de se développer dans l’eau. Pas besoin d’en mettre beaucoup pour que ça marche. Une simple cuillère à soupe de cendres pour 3800 litres d’eau suffit ! Bien utile quand on doit prendre soin d’un plan d’eau ou d’un étang dans le jardin.
12. Pour éliminer les odeurs Pour enlever les mauvaises odeurs dans le placard à chaussures, mettez de la cendre dans un chiffon ou un vieux T-shirt. Placez ce baluchon de cendres près des chaussures. Pour enlever les mauvaises odeurs de votre chien, saupoudrez son pelage de cendres puis brossez-le. Fini les mauvaises odeurs, surtout si vous le lavez avec un shampoing spécial avant.
12. Pour faire de la lessive à l’ancienne On peut aussi faire de la lessive avec de la cendre. C’est un peu long, mais c’est possible ! Les anciens utilisaient de la cendre de chêne. https://www.unvilainpetitcanard.fr/boutique/vaisselle-et-lessive/lessive-a-la-cendre-de-chene-dans-sac-vrac/
12. Pour soigner les arbres fruitiers Saupoudrez de la cendre autour de vos arbres fruitiers : abricots, pêches, cerises… les fruits à noyau l’adorent ! Tout comme les pommes qui souffrent de taches amères, un problème qui concerne certaines variétés
13. Pour repousser les pucerons Lorsque vous avez une vilaine infestation de pucerons ou d’autres insectes rampants, mouillez soigneusement vos plantes et saupoudrez-les entièrement de cendres tamisées. Laissez agir pendant toute la nuit et rincez le matin. Tous les insectes seront morts ou auront disparu. Ça marche très bien sur le saule et les tomates. 14. Pour chasser les puces et les tiques Vous pouvez également utiliser des cendres de bois pour prévenir une invasion de puces et de tiques ou pour les chasser et éviter les piqûres. Saupoudrez un peu partout dans le jardin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche