Bee wrap ou tissu enduit… la vrai recette !!

Les bee’s wraps sont une alternative écologique au papier aluminium et au film plastique pour conserver nos aliments.

La découverte des bee’s wraps, c’est une petite révolution dans nos cuisines.
Auparavant, pour conserver des aliments, des plats ou autre au frigo, on utilisait en règle général du film alimentaire ou encore du papier aluminium… j’ai souvent vu ma grand mère Yolande laver le papier alu utilisé (si ce dernier n’était pas abîmé cramoisi !), l’essuyer et le plier pour une nouvelle utilisation… mais c’est pas top quand même, ça reste de l’aluminium !! Mais tout le monde n’est pas comme mémé Yolande !

Outre le fait que ce soit des déchets très rapides puisqu’on les jette généralement dès leur première utilisation, c’est aussi problématique pour la santé et la planète !! On connaît les effets dévastateurs du plastique sur nos océans et sur nos terres, mais savons-nous aussi que la production d’aluminium est responsable de pluies d’acides et d’émissions de gaz à effet de serre ? Des informations qui ont de quoi filer le bourdon ! Surtout que l’aluminium ou le plastique, notamment lorsqu’ils sont chauffés, sont susceptibles de causer des migrations de composants potentiellement toxiques… donc à bannir de nos placards !

Alors on tente de trouver d’autres solutions. La plus simple est de mettre les restes ou les repas dans des contenants types tupperwares. Là encore, si c’est en plastique, il faut absolument éviter de le faire chauffer ensuite. On peut investir dans des contenants en verre ou porcelaine mais vu que ça coûte un bras… on ne peut pas tout renouveler rapidement. On peut aussi utiliser la bonne vieille technique de l’assiette retournée sur le bol. Ça fonctionne très bien mais c’est pas du tout mais du tout pratique : ça prend de la place dans le frigo…

Mais késako exactement alors ce « bee wrap  » et d’où vient il ?

C’est en voulant réduire la quantité de plastique qu’elle utilise que Sarah Kaeck (jardinière, trayeuse de chèvres, gardienne de poulets et couturière) a créé en 2012 le bee wrap qui remet au goût du jour une technique ancienne pour créer un emballage hermétique, 100% naturel et biodégradable à base de cire d’abeille, d’huile de jojoba (ou d’huile de lin ) et de résine de Pin .
Ce tissu enduit permet de conserver des restes, des plats, des légumes… tout sauf de la viande !!). La cire d’abeille rigidifie le tissu, qui peut prendre la forme désirée grâce à la chaleur de la main. C’est réutilisable à l’infini tant que l’on en prend soin !

Le tissu laisse passer l’air tout en préservant les aliments de l’humidité, ce qui permet leur bonne conservation, que ce soit à l’air libre ou au réfrigérateur (y compris au congélateur).

Faciles à utiliser et à entretenir, ce sont les nouveaux alliés des adeptes de l’anti-gaspillage, au même titre que les pailles en inox ou les cure-oreilles que tu trouveras à la boutique « Un Vilain Petit Canard » …  

Avantages: 

  • Pas de déchets, on réutilise. On peut même les fabriquer soi-même et donc donner une seconde vie à des chutes de tissus, des tissus de seconde main chinés (car la base du zéro déchet n’est pas d’acheter)… encore moins du tissu machin certifié « iso truc much » coton qui valent un bras (merci le #greenwhashing) mais de récupérer hein !!
  • C’est joli puisque vous utilisez différents tissus de récup (si si si j’insiste, DE RECUP !!). La prochaine fois que vous amènerez votre sandwich au bureau, vous aurez grave la classe !!
  • C’est économique, même en achetant vos bee’s wraps. Fini l’aluminium emballé et de se battre avec le papier cellophane… Et encore, je ne compte pas le fait qu’ils évitent bien d’autres emballages si vous les utilisez aussi en dehors de chez vous pour d’autres trucs ! 

Inconvénients:

  • Ils représentent un coût d’investissement à l’achat évidemment. Dans ce cas-là, il vaut mieux les faire vous-même !
  • Il faut faire attention à ne pas les chauffer sinon ils s’abîment plus vite: pas d’eau chaude, pas de micro-ondes, etc.
  • Il faut être attentif si vous emballez des choses pour vos enfants, ils auront vite fait de jeter votre bee wrap ! Donc leur expliquer !

Utilisation:

La cire s’amollit avec la chaleur des mains, de sorte que la toile prend la forme que vous voulez simplement en posant les paumes dessus.
Laver avec de l’eau tiède et un torchon… voui QUE DE L’EAU !! La cire d’abeille est naturellement antiseptique et antibactérienne donc beh, pas besoin d’annihiler ces merveilleuses vertus avec quelconques produits cracrachimiques !
La résine est un des principaux composant puisque c’est elle qui permet d’imperméabiliser et de rendre le tissu plus malléable. L’huile de Jojoba apporte la souplesse !!
Il a une durée de vie d’un an donc, il y a de quoi faire !! A conserver à plat. Bon voilà tu sais tout chère lectrice ou lecteur… tu es maintenant incollable sur le bee wrap !!

Rendons à César ce qui appartient à César… Tu verras souvent cette phrase car comme tu le découvrira, c’est moi avec mes petites mains qui fait… presque tout !! Comme je n’ai toujours pas été sage car le papa Noël ne m’a pas offert mon cadeau l’an dernier: journées de 72h et semaines de 9 jours…
Comme j’ai aussi, accessoirement, envie de passer du temps avec Manuprincecharmant (mon ange de mari), beh je pioche un peu les descriptifs de produits sur des blogs et refait à ma sauce… là, j’ai pompé certains trucs sur Banana Pancakes.

et un petit tuto avec Valesa Va Bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche